Panorama des financements climat, édition 2016

7 décembre 2016 - Hors série - Par : Hadrien HAINAUT / Dr. Ian COCHRAN

Pour mieux comprendre le financement de la lutte contre le changement climatique et de la transition énergétique, l’étude a recensé les investissements qui contribuent à la réduction des émissions de gaz à effet de serre en France. Ces dépenses sont analysées afin de savoir quels acteurs ont engagé ces projets et comment ils sont financés.

Les investissements climat principalement répartis dans trois domaines de la transition énergétique

L’édition 2016 de l’étude recense jusqu’à 32 milliards d’euros investis en faveur du climat en France en 2014. Pour donner un ordre de grandeur, cela représente environ 10% des investissements matériels en France cette année-là. Ce total comprend

  • 12,8 milliards d’euros dans l’efficacité énergétique, principalement dans le secteur des bâtiments,
  • 6,5 milliards d’euros dans les énergies renouvelables
  • 10,6 milliards d’euros dans les infrastructures de transport durable.

A cela s’ajoutent 2,1 milliards d’euros dans le nucléaire.

Une stabilité globale des investissements qui masque des variations sectorielles

Entre 2011 et 2013, les investissements ont augmenté de 2,3 milliards d’euros. En 2014 et 2015, leur total est resté stable autour de 32 milliards d’euros.

Cette stabilité d’ensemble masque des variations selon le domaine d’application :

  • les dépenses en matière d’efficacité énergétique sont en hausse depuis 2011,
  • celles qui concernent les infrastructures durables connaissent une baisse après un pic en 2013
  • les investissements en matière d’énergie renouvelables se stabilisent après une baisse entre 2011 et 2013.

Si les acteurs privés réalisent la majorité des investissements, 55% des financements sont soutenus directement ou indirectement par le secteur public

La majorité des investissements sont réalisés par des porteurs de projet privés : les ménages, à hauteur de 9,6 milliards d’euros, et les entreprises, à hauteur de 9,5 milliards d’euros en 2014. Cependant, un peu plus de la moitié des financements mobilisés pour réaliser les investissements dépendent de l’action publique. De 2011 à 2015, la part des financements soutenus directement ou indirectement par le public est passée de 50% à 55% du total des investissements.

Retrouvez ci-dessous les documentés liés à l’étude:

  • Résumé pour décideurs en français
  • Support de présentation utilisé lors de la restitution du 7 décembre 2016
  • Rapport intégral, comprenant six chapitres sectoriels dédiés : bâtiment, transports, industrie, agriculture, production d’énergie et réseaux, recherche et développement

Pour en savoir plus sur les travaux de recherche d’I4CE sur les financements domestiques pour le climat, consultez la page dédiée au projet Panorama des financements énergie-climat.

Panorama des financements climat, édition 2016 pdf
Voir les annexes
Contacts I4CE
Hadrien HAINAUT
Hadrien HAINAUT
Chef de projet - Investissement Climat Email
Dr. Ian COCHRAN
Dr. Ian COCHRAN
Conseiller Senior - Investissements Climat & Finance Email
Pour aller plus loin
  • 01/10/2019
    Edition 2019 du Panorama des financements climat

    L’édition 2019 du Panorama des financements climat d’I4CE dresse l’état des lieux des investissements entrepris par les pouvoirs publics, les ménages et les entreprises en faveur du climat. L’édition 2019 du Panorama révèle que les investissements en faveur du climat ont dépassé 45 milliards d’euros en 2018. Ces investissements ont été réalisés par les ménages, […]

  • 27/09/2022 Billet d'analyse
    Climat : un budget qui pare au plus pressé

    Le gouvernement a rendu public hier son projet de budget 2023 et son projet de loi de programmation des finances publiques, qui donne à voir la trajectoire budgétaire de la France sur toute la durée du quinquennat. Un budget qui pare au plus pressé, avec notamment les 45 milliards d’euros du bouclier tarifaire. Et avec plusieurs milliards d’investissements publics, a priori additionnels, pour commencer à répondre au sous-investissement chronique de la France dans la production d’énergie décarbonée, les économies d’énergie voire l’adaptation au changement climatique. Un budget qui pare au plus pressé, mais n’apporte pas – encore – de réponse structurelle, pérenne, à ce sous-investissement.

  • 29/05/2012
    Financer la transition vers une économie verte par les obligations : un grand bond en avant ?

    La réponse au changement climatique passe par la mise en place de projets nécessitant des capitaux initiaux importants. En cette période de crise du crédit bancaire, les obligations vertes offrent une alternative d’accès aux financements pour des projets à visée environnementale. L’émission obligataire environnementale et socialement responsable de la région Ile-de-France du 20 mars 2012, […]

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer