COP27 : l’importance des stratégies nationales de financement pour la transition

10 novembre 2022 - Édito de la semaine - Par : Dr. Louise KESSLER

Cette année encore, les attentes à la COP sont élevées en ce qui concerne les engagements des pays développés en faveur du financement de l’action contre le changement climatique et de ses impacts dans les pays en voie de développement. Le sujet des pertes et dommages, qui renvoie aux questions de justice climatique et à la question de savoir qui doit payer pour les impacts considérables du changement climatique subis par les pays les plus pauvres, vient d’être ajouté à l’agenda officiel de la COP. Quant au sujet de la finance climat, il sera une fois de plus au cœur des négociations : la promesse faite en 2009 par les nations riches de mobiliser 100 milliards de dollars par an d’ici 2020 pour aider les pays pauvres à lutter contre le changement climatique n’a toujours pas été tenue.

 

Espérons que nous verrons bientôt une augmentation substantielle des flux financiers des pays riches et fortement émetteurs vers les pays les plus pauvres. À mesure que ces flux augmentent et que les pays élaborent leurs stratégies à long-terme de développement à faibles émissions de gaz à effet de serre, la question se pose de savoir comment utiliser au mieux les fonds internationaux, les budgets nationaux et les financements du secteur privé pour que les pays atteignent leurs objectifs en matière de climat et de développement. Une première étape essentielle est l’élaboration de stratégies de financement de la transition par les ministères des Finances : elles sont indispensables pour garantir que les investissements climatiques seront déclenchés par des politiques publiques adéquates, que suffisamment de dépenses publiques seront allouées à l’action climatique et que les implications macroéconomiques de la transition seront anticipées et gérées.

 

Une grande partie des travaux de recherche menés par I4CE ces dernières années contribue à aider les pays à élaborer leur stratégie de financement. Les Panoramas des financements climat aident à identifier les besoins d’investissement, tandis que nos travaux sur la budgétisation verte soutiennent la cohérence des budgets des gouvernements avec les objectifs climatiques. Nous complétons maintenant cette boîte à outils avec le lancement d’un tableau de bord destiné aux ministres des Finances pour soutenir la mise en œuvre de stratégies à long terme. Ce tableau de bord a été développé en partenariat avec la Plateforme 2050 Pathways et contient des indicateurs économiques permettant d’évaluer, d’agir et de suivre les implications et les opportunités économiques découlant des stratégies de long terme.

 

Nous organisons une série de side-events à Charm-el-Cheikh la semaine prochaine sur ce thème du financement de la transition. N’hésitez pas à vous joindre à ces discussions, en personne ou à distance – ces événements seront également diffusés en ligne – et à écouter les experts de I4CE, les représentants des gouvernements, les ministres des finances, les organisations internationales et de la société civile. 

 

Financer la transition vers des économies bas-carbone et résilientes au changement climatique dans les pays émergents

Date : 14 Novembre 2022, 13:15-14:45 (Heure de Paris)

Lieu : Pavillon UNFCCC & en ligne

Organisateurs : I4CE

Modéré par Benoît Leguet d’I4CE et discours d’ouverture de Laurence Tubiana d’ECF. 

Plus d’informations

 

 

Faire participer les principales parties prenantes à la mise en œuvre des stratégies de long terme 

Date : 17 Novembre 2022, 13:30-16:30 (Heure de Paris)

Lieu : Pavillon IDFC & en ligne

Organisateurs : I4CE, Iddri, ADEME

Avec la participation de Louise Kessler et Chloé Boutron d’I4CE sur l’engagement des ministères des Finances dans la mise en œuvre de stratégie de long terme au niveau national.

Plus d’informations

 

 

Planifier la transition

Date : 11 Novembre 2022, 09:00-10:00 (Heure de Paris)

Lieu : Pavillon IDFC & en ligne

Organisateurs : ADEME, I4CE, Iddri

Avec la participation de Louise Kessler d’I4CE

Plus d’informations

 

 

Cartographie et planification des financements climat : Défis et opportunités 

Date : 17 Novembre 2022, 09:00-10:00 (Heure de Paris)

Lieu : Pavillon NDC & en ligne

Organisateurs : CPI, UNDP et European Forest Institute

Avec intervention de Louise Kessler sur le rôle du Panorama d’I4CE pour informer et influencer le financement de la transition énergétique en France. 

Plus d’informations

 

 

Inclure les pays émergents dans le bas-carbone : soutenir la conception de stratégies économiques et fiscales cohérentes

Date : 11 Novembre 2022, 16:30-17:30 (Heure de Paris)

Lieu : Pavillon IDFC & en ligne

Organisateurs : AFD

Avec l’intervention de Joao Brago d’I4CE.

Plus d’informations

 

Lire la newsletter

Contacts I4CE
Dr. Louise KESSLER
Dr. Louise KESSLER
Directrice de programme – Outils de pilotage, Financement de la transition Email
Pour aller plus loin
  • 24/04/2024 Billet d'analyse
    Rénovation énergétique des logements : modérer le besoin de financements publics n’aura rien d’évident

    La volonté du gouvernement de réduire rapidement le déficit public, sans augmentation d’impôts et donc en réduisant fortement la dépense publique, a fait une première victime : le budget de l’aide MaPrimeRénov’ accordée aux ménages pour la rénovation énergétique de leurs logements. Le marché de la rénovation globale étant encore peu structuré, notamment en matière d’accompagnement, l’État prévoit ne pas consommer l’enveloppe budgétaire actée en loi de finances et l’entérine dès ce début d’année. Mais la question de la dépense publique reviendra très vite sur la table, plusieurs rapports pointant un besoin de financements publics en forte hausse d’ici 2030. La bonne nouvelle est que le gouvernement peut espérer modérer ce besoin en mobilisant davantage les financements privés. La mauvaise est que pour cela il doit utiliser d’autres leviers de politique publique dont la mise en œuvre ne sera pas une mince affaire.

  • 03/04/2024 Tribune
    Comptes publics : n’écartons aucune option

    Pour redresser les comptes publics et assurer la planification écologique, le directeur de l’Institut de l’économie pour le climat, Benoît Leguet, estime que l’exécutif peut activer cinq leviers. « Nous avons mis en place une stratégie unique, pionnière, jamais mise en place dans un grand pays industriel : la planification écologique. Domaine par domaine, nous nous sommes fixé des objectifs et nous nous donnons les moyens de les atteindre. Notre feuille de route est claire : baisser de 55 % nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 et atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. ». Ces mots sont de Gabriel Attal, le 28 mars, au Muséum d’histoire naturelle.

  • 01/03/2024
    Les aides de crise agricoles ne cessent d’augmenter et ce n’est satisfaisant pour personne

    I4CE s’est livré à un exercice inédit : estimer les soutiens publics au secteur agricole liées aux crises ces dix dernières années. Les dépenses publiques de prévention, surveillance et indemnisation totales ainsi agrégées donnent le vertige : plus de 2 milliards d’euros rien qu’en 2022 – pour indemniser les pertes occasionnées par plusieurs aléas sanitaires, climatiques et géopolitiques concomitants. 

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer