Les implications économiques de la transition vers une économie bas-carbone et résiliente

Un tableau de bord à destination des ministres des Finances pour soutenir la mise en œuvre des stratégies de long terme

Les stratégies climatiques nationales de long terme, telles que les stratégies de long terme (SLT) publiées auprès de la CCNUCC, sont des documents clés élaborés par les gouvernements pour envisager la transition vers une économie bas-carbone et résiliente à l’horizon 2050 (ou plus tard). En novembre 2022 au début de la COP 27 à Sharm-el-Sheikh, 55 pays avaient soumis une stratégie de long terme à la CCNUCC, répondant ainsi aux appels renouvelés aux pays pour qu’ils développent de telles stratégies lors de la COP 26. D’autres SLT devraient être publiées prochainement.  

La mise en œuvre des SLT ou autres stratégies climatiques nationales de long terme pose généralement des défis aux gouvernements, découlant notamment de la nécessité de mener des actions à grande échelle mais ciblées sur plusieurs horizons temporels.  Une première étape pour contourner les défis de la mise en œuvre des SLT serait que les ministères des finances développent des stratégies de financement pour les SLT. Ce faisant, ils s’assureraient que les investissements climatiques nécessaires sont débloqués, qu’un financement public suffisant est préservé pour soutenir une action climatique efficace, et que les implications macroéconomiques (positives ou négatives) de la transition sont anticipées et gérées. Dans ce rapport, I4CE revient sur les défis de la mise en œuvre des SLT et sur le développement de stratégies de financement comme solution.

 

Pour soutenir les ministères des finances dans cette entreprise, I4CE et 2050 Pathways Platform ont développé un modèle de tableau de bord contenant des indicateurs économiques permettant d’évaluer, d’agir et de surveiller les implications et les opportunités économiques découlant des SLT. Conçu comme un outil flexible, adaptable aux contextes nationaux variés, ce tableau de bord peut servir de base au développement de stratégies de financement des SLT.

 

I4CE espère lancer un pilote pour mettre ce tableau de bord en pratique dans l’année à venir.

 

Ce tableau de bord et le guide d’utilisateur associé sont disponibles en annexe de ce rapport.

 

Comment financer la transition ? Par quoi commencer ? Retrouvez les réponses à ces questions en deux minutes avec Chloé Boutron d’I4CE qui vous parle du tableau de bord développé par l’Institut.

 

Les implications économiques de la transition vers une économie bas-carbone et résiliente Télécharger
Voir les annexes
  • A dashboard for Finance Ministers to support the implementation of long-term strategies Télécharger
  • A dashboard for Finance Ministers to support the implementation of long-term strategies – user booklet Télécharger
Contacts I4CE
Dr. Louise KESSLER
Dr. Louise KESSLER
Directrice de programme – Outils de pilotage, Financement de la transition Email
Chloé BOUTRON
Chloé BOUTRON
Chargée de recherche – Outils pour le financement de la transition à l'international Email
Dr. Sébastien POSTIC
Dr. Sébastien POSTIC
Chercheur – Finances publiques, Développement Email
Pour aller plus loin
  • 23/05/2024 Billet d'analyse
    Financement local de la transition : le débat escamoté

    Il en va du financement de l’action climatique à l’échelle locale comme des travaux à entreprendre dans une copropriété composée de plus de 35 000 décideurs différents : le devis est de plus en plus précis mais, s’agissant d’une responsabilité partagée, personne ne veut prendre seul la facture à sa charge. Le contexte budgétaire national de ce début d’année, dominé par la réduction des déficits publics, est propice à remettre une nouvelle fois à plus tard l’indispensable réunion de syndic sans laquelle jamais les travaux ne s’engageront à la hauteur des besoins. Or, plus le temps passe, et plus les coûts risquent de grimper : quelques pistes pour faire progresser le sujet en 2024 malgré tout.

  • 13/05/2024 Tribune
    L’écologie populaire et la « bagnole » au secours des finances publiques

    La proposition de loi visant à accélérer le verdissement des flottes automobiles, en examen à l’Assemblée nationale, constitue pour le directeur de l’Institut de l’économie pour le climat Benoît Leguet un modèle pour marier écologie populaire et coût réduit pour les finances publiques. L’exécutif fait face à un triangle d’incompatibilité : réussir la planification écologique élaborée depuis deux ans ; inciter sans augmenter le déficit public, en questionnant toute dépense publique supplémentaire ; et inciter sans écologie punitive, comprendre sans fiscalité ni normes supplémentaires. Comment donc, dans les conditions budgétaires actuelles, mettre en oeuvre l’écologie populaire chère au Premier ministre ?

  • 06/05/2024
    Annexe Outil – Évaluation Socio-climat des budgets : expérience de l’Indonésie

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. In suscipit vitae turpis id dignissim. Aenean aliquet quam ac volutpat convallis. Nullam dignissim quis libero eget tempus. Vestibulum cursus odio venenatis, scelerisque augue ac, eleifend leo. Vestibulum sagittis blandit ipsum a ornare. Donec non erat at mauris scelerisque dignissim a sit amet orci. Quisque viverra venenatis magna, vel pharetra tellus laoreet accumsan. Integer vulputate malesuada suscipit. Integer rhoncus, dolor sed facilisis posuere, velit augue lacinia lacus, id fermentum est nulla sodales orci. Quisque et suscipit turpis, sed blandit augue.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer