COP27 : rappelons les évidences sur la finance climat

18 novembre 2022 - Édito de la semaine - Par : Benoît LEGUET

Alors que la COP27 arrive à son terme, rappelons une évidence : la mise en œuvre de l’Accord de Paris nécessitera des flux financiers des pays développés vers les pays en développement. Ces flux ne se résument néanmoins pas aux fameux 100 milliards de dollars annuels, promis pars les nations du Nord à leurs homologues du Sud – promesse par ailleurs non tenue à ce jour. Et ils ne se résument pas aux seuls flux budgétaires. Il s’agit plus fondamentalement de revoir en profondeur l’architecture du financement du développement – en tous les cas, son volet climat. C’est donc dans un premier temps la mission et le modus operandi des banques multilatérales, et plus largement des banques publiques de développement, qu’il faut revoir.

 

L’enjeu est clair : augmenter l’impact « climat » des banques publiques de développement. Comment ? D’abord, en augmentant leurs capacités de prêt ou d’investissement. Ensuite, en améliorant leur capacité à associer à leurs opérations des financements privés. C’est une deuxième évidence : l’essentiel des volumes de financement de la transition, au Nord comme au Sud, viendra du secteur privé. Mais aussi – et surtout – en faisant évoluer les banques de développement de leur logique historique de financement de projets à une logique de financement des changements structurels nécessaires à une transition rapide et ordonnée. L’attention des banques publiques de développement doit donc se tourner désormais vers la construction de politiques publiques ambitieuses pour mettre en œuvre les stratégies climat nationales ; vers la construction en parallèle, par les pays, de plans de financement des stratégies climat ; vers le financement des institutions financières nationales, à même de contribuer au plan de financement; et vers le soutien aux régulateurs nationaux de la finance.

 

L’équipe d’I4CE était sur place et a organisé ou contribué, avec ses partenaires internationaux, à nombre d’événements pour en parler. Retrouvez dans cette newsletter, les rediffusions de certains d’entre eux.

 

Financer la transition dans les pays émergents

Vous voulez en savoir plus sur les problèmes de financement auxquels les pays en développement sont confrontés pour lutter contre le changement climatique, qu’il s’agisse de mobiliser des ressources budgétaires importantes, de réorienter les flux de financement public ou d’aligner leur système financier. Vous voulez écouter des experts et des praticiens et leurs idées de réforme ? La rediffusion de cet événement I4CE est pour vous.

Plus d’informations

 

 

Repenser le financement du développement 

Il est désormais clair que les institutions financières de développement sont confrontées à de nombreuses limites pour soutenir la transition des pays en développement, comme l’a souligné le groupe d’experts par le G20 chargé de l’examen des banques multilatérales de développement. Cet événement, organisé par l’OCDE, IDFC et I4CE en tant que Secrétariat de l’Initiative Mainstreaming, se concentre sur ces limites et sur la manière de les dépasser.

Plus d’informations

 

 

Aligner les institutions financières avec l’Accord de Paris

Afin de maximiser leur impact, les institutions financières de développement s’engagent auprès des gouvernements nationaux, des banques centrales ou de leurs intermédiaires financiers pour l’alignement des marchés financiers locaux. Pour découvrir comment ils le font, regardez la rediffusion de cet événement organisé par I4CE en tant que Secrétariat de l’Initiative Mainstreaming.

Plus d’informations

 

 

Cartographie et planification des financements climat

Le suivi des flux d’investissement public et privé dans le domaine du climat est essentiel pour que les pays puissent évaluer leurs progrès, identifier les besoins d’investissement et élaborer des stratégies de financement. Cependant, il existe des lacunes dans le suivi et la communication de ces flux. Pour en savoir plus, regardez le replay de cet événement.

Plus d’informations

 

 

Mise en œuvre des stratégies de long terme

Comment engager efficacement les ministres des finances et le secteur privé dans la mise en œuvre des stratégies à long terme ? Pour répondre à cette question, regardez le replay de cet événement organisé par I4CE et Iddri.

Plus d’informations

 

 

Planifier la transition

La transition climatique exige des changements structurels si importants et la coordination d’un si grand nombre d’acteurs qu’il existe un consensus général sur la nécessité d’élaborer des plans de transition. Ainsi que des stratégies de financement coordonnées. Comment y parvenir ? I4CE, l’ADEME et l’Iddri ont partagé leurs idées lors de cet événement à la COP27.

Plus d’informations

 

L’ensemble des rediffusions des événements organisés par l’Initiative Maintreaming et ses partenaires sera bientôt disponible sur le site de l’Initiative.

 

Lire la newsletter

Pour aller plus loin
  • 09/02/2024 Tribune
    Climat : les institutions financières publiques, en première ligne de la transformation du système financier

    2 400 milliards de dollars par an. Ce montant qui fait tourner la tête est celui que nous devons collectivement réussir à mobiliser jusqu’en 2030 pour financer la transition climatique dans les pays du Sud, hors Chine. Une part importante de ce financement devra provenir de ressources domestiques : environ la moitié pourrait ainsi être mobilisée par l’amélioration des recettes fiscales nationales ou le recours aux marchés nationaux de capitaux. Le reste proviendrait de sources internationales, publiques et privées.

  • 01/12/2023
    COP28: It’s money time !

    La COP28 de Dubaï s’ouvre dans un contexte climatique inquiétant. Pour la première fois, le seuil d’augmentation de la température de 2°C par rapport à l’ère préindustrielle a été dépassé sur une journée, et un rapport publié par l’ONU cette semaine nous alerte sur le fait que les politiques actuelles placent la planète sur une trajectoire de réchauffement de 2,9°C, et que les chances de maintenir l’augmentation à +1.5°C ne sont plus que de 14%. Les résultats du premier Global Stocktake, le bilan mondial de l’action des pays depuis l’Accord de Paris, seront publiés à la COP et devraient confirmer l’urgence d’infléchir les trajectoires d’émissions de gaz à effet de serre.

  • 29/11/2023 Billet d'analyse
    Finance climat : multiplier les chiffres ne suffit pas à résoudre l’équation

    Une grande partie des discussions de la COP28 portera sur l’objectif de 100 milliards de dollars par an décidé à Copenhague pour soutenir les investissements climatiques dans les pays du Sud, et sur le nouvel objectif de financement du climat destiné à le remplacer. Cependant, tout en gardant les yeux rivés sur les volumes mis sur la table, nous devons également nous pencher davantage sur l’impact de chaque dollar dépensé. Il est essentiel d’identifier et d’exploiter la valeur ajoutée de chaque acteur économique afin d’éviter les chevauchements et de maximiser les synergies. Trois types d’acteurs ont un rôle central à jouer dans le changement de paradigme : les gouvernements, les institutions financières publiques et les institutions financières privées.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer