Alors que les impacts financiers du changement climatique se matérialisent déjà, les régulateurs incitent activement les institutions financières à analyser et gérer leur exposition aux « risques climatiques physiques », et à expliquer comment elles s’y prennent suivant les recommandations de la TCFD. Comment les acteurs financiers peuvent-ils se saisir efficacement de cet exercice nouveau ?    Document en anglais   I4CE et CICERO synthétisent dans ce rapport les enseignements pratiques du projet ClimINVEST : plus de trois ans de collaboration entre experts du climat et acteurs financiers européens, pour faire progresser l’analyse et la gestion de ce risque en finance. L’expérience a permis la collaboration de Carbone 4, Climate Adaptation Services, CICERO, I4CE, Météo France et Wageningen Environmental Research avec de nombreuses institutions financières aux Pays-Bas, en Norvège et en France. Les participants français incluent notamment l’AFD, BPCE, la Caisse des Dépôts, HSBC, Natixis. Le projet a mis en lumière quatre grands défis d’analyse et de gestion que les échanges entre scientifiques et acteurs financiers ont permis de relativiser en partie : la tragédie des horizons ; la boite noire des services climatiques ; l’accessibilité des données ; le chiffrage des pertes potentielles. Il reste cependant beaucoup de travail à accomplir. Le rapport synthétise donc également les recommandations d’action prioritaires formulées par douze institutions financières participantes fortement actives sur le sujet, ainsi que les partenaires de recherche du consortium. Il est recommandé en particulier aux acteurs financiers de monter en expertise sur le sujet du risque climatique physique, et d’expérimenter les enjeux d’analyse sur leurs propres portefeuilles. Ils pourront s’appuyer notamment sur les ressources publiques diffusées par le projet ClimINVEST, présentées sur la figure ci-dessous. Le développement d’interactions avec un écosystème dépassant les seuls acteurs financiers sera aussi un facteur clef de progrès rapide. Régulateurs, superviseurs, scientifiques, fournisseurs de services, municipalités, etc. ont un rôle à jouer.  

Accéder aux liens cliquables de l’infographie

Romain Hubert, Chef de projet, vous explique en deux minutes ce qu'est le risque climatique physique et les challenges auxquels les banques font face :