Analyse par scénarios du risque de transition en finance – Vers une intégration stratégique de l’incertitude profonde

31 mai 2022 - Etude Climat - Par : Romain HUBERT / Rachel Paya / Anuschka HILKE / Michel CARDONA

La restructuration de l’économie vers un système à faible émission de carbone implique de développer les activités alignées sur les besoins d’une économie nette zéro, d’en restructurer d’autres afin de les rendre compatibles avec ces besoins et d’arrêter les activités nuisibles. Le secteur financier doit anticiper ces dynamiques afin de faire face aux risques stratégiques et de saisir les opportunités qui s’offrent à lui dans ses activités. Cependant, les acteurs financiers ne sont pas directement équipés pour prendre en compte ce risque de transition caractérisé par la complexité et la multiplicité des trajectoires de transition plausibles, ainsi que par l’impossibilité de définir une distribution de probabilité objective des futurs possibles. Cette caractéristique du risque de transition est appelée « l’incertitude profonde ».

 

 

Clarifier comment les acteurs financiers devraient mettre en œuvre l’analyse par scénarios pour une intégration stratégique de l’incertitude profonde

Comme le recommande la TCFD, l’analyse par scénarios peut être particulièrement utile pour assurer une bonne intégration stratégique de l’incertitude profonde autour de la transition bas carbone. Principalement par le biais d’exigences de reporting, les régulateurs ont invité les acteurs financiers à mettre en œuvre le processus d’analyse par scénarios et à rendre compte de ses conséquences stratégiques.

 

Cependant, les acteurs financiers ont jusqu’à présent divulgué des informations disparates sur leurs analyses par scénarios et leurs implications stratégiques. Ils s’appuient généralement sur des méthodologies développées par des tiers, qui peuvent manquer de transparence et qui sont confrontées à une série de difficultés communes.

 

Alors que les acteurs financiers et les régulateurs acquièrent de l’expérience en matière d’analyse par scénarios, il leur reste compliqué d’identifier ce qui doit être fait pour garantir la pertinence stratégique de l’exercice – et notamment la bonne intégration de l’incertitude profonde.

 

 

Un rapport qui définit des principes à suivre pour assurer la pertinence stratégique de l’analyse par scénarios

I4CE a défini une série de principes théoriques qui devraient être mis en œuvre. Ils ont été définis sur la base de : l’examen des cadres d’analyse théoriques utilisés par une sélection de prestataires de services ; les enseignements tirés des approches de prospective stratégique appliquées dans des contextes industriels ; la recherche sur la prise de décision en situation d’incertitude profonde.

 

Comme illustré ci-dessous, les principes sont regroupés en six composantes essentielles d’un processus d’analyse par scénarios, nécessaires pour une intégration stratégique de l’incertitude profonde. Ils ne sont ni exhaustifs ni représentatifs de l’ordre chronologique des étapes du processus d’analyse dans la pratique.

 

Le rapport complet résume les principes sous la forme d’une checklist (voir la version courte dans le résumé et la version complète dans le corps de texte du rapport). La checklist comprend non seulement des aspects techniques, mais aussi des conseils d’organisation pour mobiliser efficacement les équipes.

 

La checklist peut être utilisée par exemple par les acteurs financiers pour améliorer leur approche interne et guides leurs échanges avec les prestataires de services, et par les régulateurs et superviseurs financiers pour clarifier leurs attentes, par le biais d’exigences de reporting et les processus d’examen des pratiques internes de gestion des risques.

 

Cliquez sur ce bouton pour voir l’image

 

 

Plusieurs parties prenantes devraient être mobilisées pour favoriser la mise en œuvre effective des principes

La revue des méthodes d’analyse par scénarios en finance révèle l’émergence de pratiques pertinentes. Cependant, comme illustré ci-dessous, elles sont également confrontées à plusieurs difficultés communes. Le rapport complet fait des recommandations pour gérer ces difficultés et stimuler la généralisation des pratiques déjà pertinentes. Si les régulateurs et superviseurs financiers doivent guider la mise en œuvre de l’analyse de scénarios, un éventail plus large de parties prenantes doit également collaborer pour répondre aux besoins d’amélioration.

 

Cliquez sur ce bouton pour voir l’image

 

Ce rapport fait partie du projet Finance ClimAct et a été réalisé avec la contribution du programme LIFE de l’Union européenne. Ce travail reflète uniquement les opinions d’I4CE – Institute for Climate Economics. Les autres membres du Consortium Finance ClimAct et la Commission européenne ne sont pas responsables de l’usage qui pourrait être fait des informations qu’il contient.

 

    
Avec la contribution du programme LIFE de l’Union européenne

 

Analyse par scénarios du risque de transition en finance – Vers une intégration stratégique de l’incertitude profonde pdf
Contacts I4CE
Romain HUBERT
Romain HUBERT
Chef de projet - Finance, investissement et climat Email
Anuschka HILKE
Anuschka HILKE
Directrice du Programme Institutions Financières Email
Michel CARDONA
Michel CARDONA
Expert associé - Secteur financier, Risques et Changement climatique Email
Pour aller plus loin
  • 21/06/2018 Billet d'analyse
    Transition énergétique et mise en oeuvre de l’Accord de Paris en Tunisie : Quel est le rôle du secteur financier?

    Dans le cadre de l’initiative «Partnership for Market Readiness» (PMR), financée par la Banque Mondiale (BM), le Programme des Nations unies pour le Développement et l’Agence Nationale pour la Maîtrise de l’Energie (ANME) en collaboration avec l’Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers (APTBEF) et l’Institute for Climate Economics (I4CE), ont organisé lundi 18 juin 2018 à Tunis, un déjeuner débat sur le rôle du secteur financier dans la transition énergétique et la mise en œuvre de l’accord de Paris en Tunisie.

  • 14/09/2018 Billet d'analyse
    Déclaration de l’Initiative Climate Action in Financial Institutions au Sommet de San Francisco

    Lors du Sommet mondial pour l’action climatique (Global Climate Action Summit) l’Initiative Climate Action in Financial Institutions a publié une Déclaration commune illustrant comment les institutions financières soutiennent l’action climatique menée par les villes et les collectivités notamment.

  • 21/04/2022
    Intégrer une obligation de plan de transition bancaire au sein du Pilier 2

    Les plans de transition visent à établir une stratégie progressive de décarbonation à l’horizon 2050, en lien avec les objectifs de l’Union Européenne. La Banque Centrale Européenne, par la voix de Frank Elderson, ainsi que plusieurs ONG appellent à rendre les plans de transition obligatoires pour les banques et à les intégrer au sein de la réglementation prudentielle.

Voir toutes les publications
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse Email
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :
Je m'inscris !
Inscrivez-vous à notre newsletter
Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.
Je m'inscris !
Fermer