Publications

Étude Climat

Déficit d’investissement climat européen : Une trajectoire d’investissement pour l’avenir de l’Europe

Les investissements climats ont augmenté de 9 % dans l'Union européenne en 2022. Ce rapport constate que le Green Deal européen prend de l'ampleur sur le plan économique, mais que les investissements dans la modernisation du secteur de l'énergie, des transports et des bâtiments doivent encore doubler pour que l'UE atteigne les objectifs climatiques de 2030. 

Lire l'étude
Contact Presse Amélie FRITZ Responsable communication et relations presse

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion :

Je m'inscris !
Billets & études
Filtrer :
  • 27/10/2023 Édito de la semaine
    Industrie du bois : que font nos voisins européens ?
    La France prend conscience, année après année, de la dégradation drastique du puits de carbone de ses forêts. La mortalité des arbres augmente fortement avec les sécheresses et les crises sanitaires. Or, nous avons besoin de ce puits de carbone pour atteindre nos objectifs climatiques. Nous devons le préserver en améliorant la résilience de nos forêts mais aussi, on y pense moins, en faisant le meilleur usage possible du bois récolté dans nos forêts. La stratégie climatique française compte d’ailleurs beaucoup sur la maximisation du puits dans les produits bois, c’est à dire sur une plus grande utilisation du bois récolté pour fabriquer des produits à longue durée de vie, dans la construction notamment. Certains produits stockent du carbone dans la durée et ne sont pas uniquement ceux que l’on imagine au premier abord comme nous l’avions montré dans une précédente étude. 
  • 26/10/2023 Étude Climat
    Développer les usages du bois à longue durée de vie : regard sur les filières allemande, roumaine et suédoise
    L’atteinte de la neutralité carbone passera par une réorientation des bois de faible diamètre et qualité vers les usages longs. Pour atteindre la neutralité carbone, la France compte sur son puits de carbone pour absorber les 80 MtCO2éq d’émissions qui resteront en 2050. Un puits de carbone plus faible obligerait à réduire encore davantage les émissions des autres secteurs (transports, agriculture, industrie…) pour lesquels la France table sur une déjà drastique division par six. Entretenir et accroître notre puits doit donc être une préoccupation majeure de la politique climatique nationale.
  • 24/03/2023 Édito de la semaine
    Journée internationale des forêts : certification carbone, adaptation et puits de carbone
    Cette semaine, à l'occasion de la journée internationale des forêts, I4CE vous propose un tour d’horizon des dossiers forestiers qui animent les débats en France et à Bruxelles. Vous découvrirez dans notre newsletter une nouvelle tribune de Julia Grimault sur la certification carbone européenne et nos dernières analyses sur l’adaptation des forêts françaises au changement climatique, le puits de carbone français ou encore l’industrie du bois.
  • 21/03/2023 Tribune
    Certification carbone européenne : l’alliance improbable
    Le futur cadre européen de certification des absorptions de carbone fait l’objet de vifs débats. La première réunion du groupe d’experts chargé d’appuyer la Commission a suscité des critiques sur la composition et le mandat de ce groupe, et les discussions ont pris une tournure inattendue en réalisant l'exploit de mettre d'accord ONGs et industriels du Captage et Stockage de CO2 (CCS) contre les absorptions naturelles de carbone, celles de nos forêts ou de nos sols agricoles. D'où vient cette alliance improbable ? 
  • 02/12/2022 Édito de la semaine
    La certification carbone européenne doit être exigeante… et attractive
    Comment différentier les projets qui permettent vraiment de stocker du carbone, des projets qui prétendent seulement le faire ? Question compliquée quand on s’intéresse à des projets dans l’agriculture et la forêt, pour lesquels la quantification du carbone stocké est complexe et se heurte au risque de non-permanence, et pour lesquels il faut aussi prendre en compte les autres défis environnementaux à commencer par la préservation de la biodiversité. Une question compliquée donc, mais une question qui nécessite une réponse ! Des acteurs privés et des pouvoirs publics veulent s’assurer que les projets agricoles et forestiers qu’ils financent au nom du climat ont un réel bénéfice environnemental.
  • 01/12/2022 Billet d'analyse
    Certification carbone : la Commission propose un cadre exigeant qui devra aussi être incitatif
    On y voit désormais plus clair sur le futur cadre de certification carbone européen, grâce à la proposition que la Commission vient de rendre publique. Cette proposition donne un cadre, de grands principes directeurs, et les détails seront précisés dès 2023 avec l’appui d’un groupe d’experts. Si le diable se cache dans les détails, le cadrage n’en est pas moins important. Claudine Foucherot d’[i4ce] l’a analysé et identifié quatre points sur lesquels il faudra être vigilant. De manière générale, on peut dire que la Commission fait une proposition ambitieuse qui présente cependant un risque : ne pas être suffisamment incitative pour permettre un déploiement massif des projets. 
  • 08/09/2022 Étude Climat
    Adapter la forêt métropolitaine au changement climatique : d’abord bien investir
    L’adaptation de la forêt française aux changements climatique devient un enjeu politique important. D’une part parce que, de sécheresses en incendies, les conséquences de l’évolution du climat sur les peuplements sont de plus en plus visibles. D’autres part parce que son adaptation est une condition indispensable pour que la forêt joue le rôle central que l’on attend d’elle dans l’atténuation du changement climatique.
  • 08/07/2022 Tribune
    Rémunération carbone : nous avons besoin d’une certification européenne ambitieuse et pragmatique
    La Commission européenne va proposer d’ici la fin de l’année une « certification carbone », première étape vers la rémunération des agriculteurs et forestiers qui contribuent au stockage de carbone. Ce projet de certification soulève des débats et des inquiétudes. Pour l’Institut de l’économie pour le climat (I4CE), l’Union européenne peut y répondre et développer une certification ambitieuse en s’appuyant sur l’expérience des Etats membres en la matière.
  • 28/06/2022 Étude Climat
    Réorienter les usages du bois pour améliorer le puits de carbone : sur quels produits miser en priorité ?
    Au-delà des débats sur le bon niveau de récolte de bois, un autre enjeu est également crucial du point de vue du climat : comment valoriser au mieux le bois récolté ? La Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC) prévoit qu’une part croissante de la récolte de bois soit orientée vers des produits à longue durée de vie tels que ceux qui sont utilisés dans la construction, qui permettent de stocker du carbone dans la durée. L’objectif est ainsi de réorienter une partie des ressources aujourd’hui dédiée à des usages plus courts tels que la production de papier et d’énergie vers ces usages longs. Si les objectifs sont très ambitieux, la SNBC ne développe pas les politiques à mener pour y parvenir. I4CE a ainsi analysé la faisabilité technique d’une telle politique de réorientation des usages du bois et a identifié les filières à usages longs les plus prometteuses.
  • 11/02/2022 Étude Climat
    Puits de carbone : L’ambition de la France est-elle réaliste?
    La Stratégie Nationale Bas-Carbone prévoit de doubler le puits de carbone grâce aux contributions de la forêt, de l’agriculture et des technologies de captage et stockage géologique de CO2. Pour éclaircir les conditions de cette augmentation massive du puits, I4CE a décrypté ces contributions et les hypothèses techniques sous-jacentes, et les a confrontées à la littérature existante. Il en ressort que les transformations attendues sont profondes et que certaines orientations du secteur forêt-bois risquent de ne pas être réalisables.
  • 09/12/2021 Tribune
    Adaptation de la forêt : ces quelques millions qui feront la différence
    L’adaptation au changement climatique est au cœur des Assises de la forêt et du bois actuellement en cours et c’est une bonne nouvelle. Vivian Dépoues d'I4CE nous rappelle qu’elle ne sera pas qu’une question d’investissement dans le renouvellement forestier. Il appelle à ne pas négliger d’autres actions, moins couteuses mais indispensables, pour aider la filière à s’adapter.
  • 09/12/2021 Billet d'analyse
    Réorientons la récolte de bois vers les produits à longue durée de vie
    Les Assises de la forêt et du bois rassemblent en ce moment, et jusqu’au début de l’année 2022, tous les acteurs de la filière. Pour Julia Grimault, elles doivent être l’occasion de redéfinir ce que nous faisons du bois que nous récoltons, et de faire des produits-bois à longue durée de vie une priorité. Sans pour autant miser sur des objectifs irréalistes. C’est à cette double condition que la France pourra disposer d’un véritable « puits de carbone » et atteindre la neutralité carbone.
  • 08/04/2021 Édito de la semaine
    Consultation – Méthodes Forestières du Label Bas Carbone
    Les trois méthodes forestières du Label Bas Carbone couvrent le boisement de terres non forestières, la reconstitution de peuplements dégradés, et le balivage de taillis bien venants. Afin d’assurer l’amélioration au fil de l’eau des méthodes et leur adéquation avec les besoins des acteurs une consultation est lancée par le CNPF, I4CE et FRANSYLVA, avec le soutien de France Bois Forêt, 2 ans après le lancement du Label.
  • 26/03/2020 Billet d'analyse
    Forêt et climat : à la recherche de l’action locale et sans regrets
    La France s’est fixée comme objectif de devenir neutre en carbone d’ici 2050 : ses émissions résiduelles devront être contrebalancées par des absorptions équivalentes par les puits de carbone sur son territoire. Julia Grimault revient sur les incertitudes qui entourent le puits forestier et appelle à des actions localisées et sans regrets pour agir contre le changement climatique.
  • 20/02/2020 Point Climat
    Le label bas-carbone en 10 questions
    Le label bas-carbone est un cadre de certification carbone national volontaire. Porté par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, ce référentiel innovant et transparent offre des garanties sur la qualité des projets locaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre ou de séquestration naturelle du carbone. Des garanties qui ouvrent aux porteurs de ces projets de nouvelles perspectives de financement.
  • 31/12/2019 Étude Climat
    Labels carbone en Europe
    Dans un contexte général de structuration des stratégies de réductions d’émissions dans les secteurs diffus, dont le secteur des terres, et en réponse à l’intérêt croissant des entreprises pour le financement de projets carbone locaux, plusieurs pays européens ont commencé à développer leurs propres cadres de certification carbone dès le début des années 2010. Cette […]
  • 11/09/2019 Billet d'analyse
    Comprendre les processus de déforestation au Brésil pour éviter le point de non-retour
    Les incendies en Amazonie ont remis à l’agenda politique et médiatique le défi de la déforestation, responsable d’environ 11% des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GIEC, 2014). Clothilde Tronquet d’I4CE revient dans ce billet sur les causes de la déforestation et les mesures qui pourraient ralentir le phénomène et éviter d’atteindre un point de non-retour.
  • 07/08/2019 Billet d'analyse
    Secteur des terres, climat, et sécurité alimentaire : que retenir du rapport du GIEC ?
    Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) (en anglais Intergovernmental Panel on Climate Change, IPCC) vient de publier son dernier « rapport spécial sur le changement climatique et secteur des terres », préparé par 107 experts de 52 pays et qui s’appuie sur 7 000 études scientifiques. I4CE, l’Institut de l’Économie pour le Climat, vous livre ici une synthèse des éléments majeurs de ce document.
  • 21/05/2019
    Relocaliser la filière bois française : une bonne idée pour le climat
    Alors que la filière forêt-bois française est marquée par un déficit commercial structurel de 6 milliards d’euros, plusieurs acteurs publics et privés appellent à une relocalisation de la filière bois. Un tel scénario de transformation locale des produits-bois, dans lequel les résidus de cette transformation serviraient à l’industrie et au secteur de l’énergie, devrait permettre […]
  • 29/11/2018 Billet d'analyse
    Label bas carbone : un nouvel outil au service des acteurs des territoires qui innovent pour le climat
    Jeudi 29 novembre, à l’occasion de la conférence organisée par I4CE et le collectif transpartisan de députés « Accélérons la transition écologique et solidaire », la secrétaire d’état à la transition écologique et solidaire Brune Poirson a annoncé la sortie officielle du label bas carbone. Grâce à ce label, les acteurs des territoires qui innovent pour le climat, et en particulier les acteurs de l’agriculture et de la forêt, pourront quantifier et certifier leurs réductions d’émissions de gaz à effet de serre et les valoriser économiquement.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Une fois par semaine, recevez toute l’information de l’économie pour le climat.

Fermer